Jeu des associations

La méthode TEACCH
juin 1, 2015
Expliquer l’autisme
avril 14, 2016
Show all

Jeu des associations

image_pdf

Jeu des associations


Avec quelle activité d’apprentissage peut-on débuter une prise en charge alors que nos enfants ne tiennent pas 20 secondes en place ? Quel matériel peut-on utiliser sachant que tout objet a la fâcheuse tendance a être transformé en projectile ?

Il est un jeu fort simple mais qui cache bien sa richesse  : le jeu des associations. Il s’agit pour l’enfant de replacer au bon endroit 3 pictogrammes dotés de velcro sur le plateau de jeu. L’activité est intéressante car:

Elle est courte (10 à 20 secondes même un jour de mistral)

Elle est « constante et variable ». On peut garder la même structure et changer les images à chaque partie. On rassure ainsi l’enfant qui se sent en terrain connu sans pour autant être ‘prisonnier du même’ chaque jour.

Elle est adaptable au centre d’intérêt de l’enfant. Que votre enfant soit passionné par les lettres, les logos des marques automobiles ou les différents type de nuage, tout est possible.

Elle est adaptée à la forme de pensée autistique qui est plus associative que déductive.

Elle prépare les premiers apprentissages scolaires qui reposent sur l’association plus que sur la déduction. En effet, c’est à la maternelle qu’on apprend à associer le chiffre ‘2’ avec la quantité 2, le ‘A’ majuscule avec le ‘a’ minuscule, etc…

Elle est modulable dans sa difficulté. Voici quelques étapes envisageables.

Progression pédagogique

A condition d’être pratiquée quotidiennement et de manière systématique (dans le cadre d’un temps TEACCH par exemple), on peut considérer les niveaux de difficulté suivants. Chaque niveau devra être travaillé un grand nombre de fois avant de passer au suivant.

1) On associe strictement les mêmes images, sous forme de pictogrammes dessinés sur fond blanc pour faciliter la reconnaissance.  Parce qu’une tâche n’est jamais trop simple – car toute réussite permet de féliciter et donc d’encourager- on peut même commencer en plaçant les deux premières associations, l’enfant n’ayant plus qu’à placer la dernière image.

2) Même chose avec 3 images à replacer

3) Même exercice avec 4 images pour les trois emplacements disponibles. Il faut donc éliminer l’intrus.

4) On associe des images presque identiques toujours sous forme de pictogrammes dessinés. L’une sera en couleur, l’autre en noir et blanc.

5) On associe deux pictogrammes dessinés mais qui seront deux représentations différentes de la même chose, deux dessins différents d’éléphants par exemple.

6) On associe un pictogramme dessiné de l’objet à une photo (sur fond blanc) de l’objet.

7) On associe un pictogramme dessiné de l’objet à une partie du même objet ou à une caractéristique (éléphant et trompe, éléphant et gris, etc…)

8) On associe des objets ayant un rapport indirect de fonctionnement comme chaussette et chaussure, fourchette et couteau, etc.

Ces exemples d’étapes montrent la richesse de cette activité qui n’a -au départ- l’air de rien. Par ce simple jeu d’association on introduit progressivement l’inclusion et l’abstraction qui sont aux apprentissages scolaires ce que pétanque et pastis sont aux marseillais !

Vous cherchez une banque d’images gratuites et de qualité ? Picto Selector est fait pour vous. Ce logiciel se trouve par ici :

Trêve de bavardage. Faites chauffer index, imprimantes, plastifieuses et ciseaux car les liens sont là avec des planches d’images ayant pour thèmes les animaux, les moyens de transports, les objets et les parties du corps. Si vous éditez d’autres planches à thème,  n’hésitez pas à me les envoyer. Elles seront partagées avec le plus grand nombre.

Pdf Doc (Word) Pages (Mac)


Pour imprimer cet article, il suffit d’appuyer avec délicatesse ici : ICI

Pictogrammes pour l’école

Consignes orales et pictogrammes
La suite...

Application Flubix

L'application Flubix- Premiers mots est disponible sur le Google Play store !
La suite...

Première rentrée scolaire

Depuis 2005, la loi donne à chaque enfant handicapé une place sur les bancs de l'école. Malheureusement, peu de choses sont faites pour l'aider à s'y asseoir.
La suite...

Expliquer l’autisme

Comment parler de l'autisme à ses proches, à l'AVS ou à son voisin du 3ème excédé par les cris et la téléphones qui volent ? La réponse est peut-être cachée...
La suite...